Transports Publics du Chablais - Trains, bus et tourisme

Découvrez 77 lieux hors du commun accessibles en transports publics!

Changez-vous les idées et partez à la découverte de lieux hors du commun en transports publics ! Les TPC s’associent aux auteurs Marc Voltenauer et Benjamin Amiguet à l’occasion de la sortie du livre « 111 lieux des Alpes vaudoises à ne pas manquer ». Sur cette page, nous vous proposons une sélection de 77 lieux, dont 24 coups de cœur, tous accessibles en transports publics dans les Alpes vaudoises, mais aussi, et en exclusivité pour les TPC, dans le Chablais valaisan! Des endroits insolites, des personnalités, des paysages bucoliques, chaque lieu a été soigneusement choisi! Bonne découverte!

Balades guidées en 2022
Nous vous avons concocté 7 balades guidées et commentées avec Marc et Benjamin, à la découverte de lieux historiques, culturels, des personnalités de la région, des ambiances ou encore des points de vue extraordinaires. Découvrez-les en cliquant ici et inscrivez-vous sans tarder, les places sont limitées!

Découvrez ici notre sélection de 77 lieux accessibles avec les TPC :

2 CMC 3
© B. Amiguet et M. Voltenauer

1

Le Centre mondial du cyclisme
Dans la peau d’un champion

Allée Ferdi-Kübler 12, 1860 Aigle, +41 (0) 24 468 58 85, www.cmc-aigle.ch, ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 17 h.
De la gare CFF d’Aigle, bus MobiChablais 101/102/103, arrêt Grand-Pré ; poursuivre à pied (5 min).
Le CMC, qui abrite l’Union cycliste internationale, est un centre d’entraînement qui forme chaque année une cinquantaine d’athlètes du monde entier dans les disciplines olympiques que sont le vélo de route, le vélo de piste, le VTT et le BMX.
Les Alpes vaudoises sont un paradis pour les adeptes du vélo : les cols de la Croix, des Mosses et du Pillon raviront les cyclistes sur route ; les vététistes trouveront, avec la grande traversée (43 km) entre le col de Bretaye et Solalex, un terrain idéal pour se mettre à l’épreuve ; et la piste de BMX de Bex est adaptée à tous les niveaux.
champignons
© B. Amiguet et M. Voltenauer

2

Les Champignons Stadler
Champignonnière 2.0, verte et de proximité

Chemin de l’Écluse 37, 1860 Aigle, tél. +41 (0) 24 466 21 49, www.champignons-stadler.ch. Vente sur place du lundi au vendredi de 7 h à 17 h, le samedi et le dimanche de 7 h à 12 h.
De la gare CFF d’Aigle, train ASD jusqu’à Aigle-Château.
Les prairies, lisières et forêts des Alpes vaudoises offrent de belles conditions aux amateurs de champignons pour remplir, avec une sage modération, leur panier au fil des saisons. Mais la cueillette de variétés sauvages ne saurait à elle seule satisfaire l’appétit des gourmets. En Suisse, on compte 14 producteurs, dont un seul dans la partie romande : les Champignons Stadler.
Depuis plus d’un siècle, l’entreprise Hugo Reitzel est établie à Aigle. Dernière conserverie de produits vinaigrés en Suisse, elle propose un large assortiment avec notamment leurs fameux cornichons. À découvrir en boutique www.hugoreitzel.ch.
3 Chateau dAigle 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

3

Le château d’Aigle
Au temps des sorcières

Place du Château 1, 1860 Aigle, tél. +41 (0) 24 466 21 30, www.chateauaigle.ch.
De la gare CFF d’Aigle, train ASD jusqu’à Aigle Château ; poursuivre à pied (5 min).
Du XVe au XVIIIe siècle, le Pays de Vaud a connu une chasse aux sorcières d’une ampleur insoupçonnée. Près de 3 000 personnes furent poursuivies, dont les deux tiers finirent sur le bûcher !
Au pied du château d’Aigle, le quartier historique du Cloître au coeur des vignes est un lieu charmant avec ses tavernes, caveaux et maisons anciennes. Chaque année, les vignerons y sont à l’honneur à l’occasion de la manifestation Caves Ouvertes vaudoises (www.mescavesouvertes.ch).
4 Le Clos des Murailles 1a
© Clément Rapaz

4

Le clos des Murailles
A la recherche du lézard vert

Clos des Murailles, 1860 Aigle.
De la gare CFF d’Aigle, train AL jusqu’à Fontanney, de là prendre le chemin de la Vyneuve à travers le vignoble.
Enfant déjà, Clément Rapaz, fils de vigneron et passionné de reptiles, était le premier à courir dans les vignes à la recherche du lézard vert. Il a hésité à devenir herpétologue. Finalement, il a choisi la viticulture et l’oenologie.
C’est depuis le château d’Aigle qu’on a la meilleure vue sur la peinture du lézard. Pour en apprendre plus sur le projet de réintroduction du reptile, rendez-vous à la Badouxthèque (www.badouxtheque.ch).
7 La Planchette 2
© B. Amiguet et M. Voltenauer

8

Le quartier de la Planchette
Un terreau fertile pour l’innovation sociale

Chemin de la Planchette 1, 1860 Aigle, tél. +41 (0) 24 466 76 00, www.espaceamis.ch.
De la gare CFF d’Aigle, bus MobiChablais 101, arrêt Chemin-des-Lieugex.
Imaginé comme une cité-parc à la fin des années 50, le quartier de la Planchette a depuis toujours été au coeur de la dynamique liée au développement sociodémographique et économique de la ville. Les premiers bâtiments furent édifiés dès 1961 pour loger les nouveaux habitants venus travailler dans les entreprises industrielles de la région alors en plein boom.
Aigle compte de beaux quartiers historiques, notamment le quartier du Bourg et le quartier de la Fontaine, reliés entre eux par le pont Napoléon qui enjambe la Grande Eau.
© B. Amiguet et M. Voltenauer

9

Les vitraux de l’église du Cloître
Frédéric Rouge, artiste au talent lumineux

Avenue du Cloître 25, 1860 Aigle.
L’église est ouverte la journée.
De la gare CFF d’Aigle, train ASD ou AL jusqu’à Aigle Place du Marché.
Vestige d’un complexe monastique du XIIe siècle, l’église du Cloître abrite en son coeur des vitraux dessinés par Frédéric Rouge (1867-1950). Dans la région, les oeuvres du peintre aiglon sont rarement exposées. Ses vitraux valent cependant le détour.
Dans le temple Saint-Victor d’Ollon, on peut admirer une peinture murale de Frédéric Rouge, « Le Semeur sortit pour semer ».
SVG heart
plumasses
© B. Amiguet et M. Voltenauer

10

Le châtaignier des Plumasses
Vénérable témoin du temps

Antagnes, 1867 Ollon
De la gare CFF d’Aigle, bus TPC 144, arrêt Antagnes-Glutières, traverser la route et prendre le chemin qui descend sur 300 m.
Avec sa cime dépassant les 18 mètres et son impressionnante circonférence de plus de 9 mètres, le châtaignier des Plumasses, multicentenaire, est un prestigieux ambassadeur pour la conservation des châtaigneraies de la région.
Avec ses maisons vigneronnes et son panorama de la plaine environnante, le village d’Antagnes vaut le détour.
SVG heart
11 Le plateau dAnzeinde
© Eric Dragesco

11

Le plateau d’Anzeinde
Chez le gypaète

Anzeinde, 1880 Bex
De la gare CFF de Bex, train BVB jusqu’à La Barboleuse, puis bus TPC 161 (de juin à septembre), arrêt Solalex ; poursuivre à pied (1 h).
Une ombre plane sur le plus grand alpage du canton de Vaud. Porté par les courants thermiques, le gypaète barbu s’élève toujours plus haut. Il s’éloigne, disparaît. Quel heureux hasard que son observation !
Le tour de l’Argentine est une des plus belles randonnées de la région. Depuis Solalex, on monte au Roc du Chatelet, on passe par La Motte puis par le col des Essets pour arriver à Anzeinde avant de redescendre à Solalex (13 km et 5 h).
13 Arpille 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

13

Le chalet de la Grande Arpille
Les terres diaboliques du Bitter

Arpille, 1865 Les Diablerets.
De la gare CFF d’Aigle, train ASD jusqu’à Les Diablerets, puis bus CarPostal 180, arrêt Col-du-Pillon – Glacier-3000 ; poursuivre à pied jusqu’au lac Retaud (30 min), prendre le sentier direction Isenau (40 min) et rejoindre Arpille (1 h).
Situé à 2 000 mètres environ, le chalet de la Grande Arpille est le plus haut chalet des Alpes vaudoises.
Le sentier du Bitter, le long de la Grande Eau jusqu’au lieu-dit Le Droutzay, est jalonné de 12 panneaux avec des questions en lien avec l’histoire de l’apéritif.
17 Le Grainier 3
© B. Amiguet et M. Voltenauer

16

Le Grainier
Un sage sens du devoir

Route des Mines de Sel 13, 1880 Bex, tél. +41 (0) 76 563 96 03, horaires d’ouverture à consulter sur www.legrainier.com.
De la gare CFF de Bex, bus TPC 153, arrêt Bex – Le-Chavalet.
Installés depuis 2017 à Bex, Serge Girardin et son équipe perpétuent le savoir-faire ancestral des marchands grainiers. Première jardinerie suisse entièrement bio, Le Grainier propose les semences de plus de 3 500 variétés, dont environ 200 sont multipliées sur site.
Dans leur microferme bio à Château-d’OEx, Yaëlle Maye et Bastien Rossier cultivent fruits, légumes et herbes aromatiques. Ils proposent des « paniers du vendredi » et organisent chaque samedi matin un marché (www.lepotagoex.ch).
15 LHo╠etel de lUnion 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

17

L’Hôtel de l’Union
Nid douillet d’un vilain petit canard

Avenue de la Gare 2, 1880 Bex.
De la gare CFF de Bex, train BVB, arrêt Bex – Place-du-Marché.
C’est dans cet établissement que séjourna la fine fleur de la littérature de l’époque. Jean-Jacques Rousseau, Alexandre Dumas, François-René de Chateaubriand ou encore Victor Hugo s’y sont arrêtés. « Ici, je me suis senti immédiatement chez moi », notera Hans Christian Andersen (1805-1875) dans son Journal.
L’Hôtel de l’Ours, devenu Hôtel de l’Union à l’indépendance vaudoise en 1798, est une étape du sentier culturel de Bex. Le Café de la Gare, patrimoine vivant dont les murs sont ornés d’aquarelles du peintre bellerin, Aimé Félix Nicollerat (1876-1946), en fait également partie et vaut le détour.
19 Les Ptits Malins 3
© B. Amiguet et M. Voltenauer

18

Les Ptits Malins
Une vitrine de talents

Rue Centrale 7, 1880 Bex, tél. +41 (0) 24 463 26 36, www.semochablais.ch, horaires d’ouverture du lundi au vendredi de 10 h 30 à 11 h 15 et de 13 h 15 à 16 h 30.
De la gare CFF de Bex, train BVB, arrêt Bex – Place-du-Marché.
Au centre de Bex, une boutique de seconde main a pignon sur rue. Concept « tendance » spécialisé dans la revente d’articles à petits prix pour les enfants, l’intérêt et la découverte des Ptits Malins pourraient s’arrêter là. Mais pousser la porte et aller par-delà la vitrine permet de découvrir l’aperçu d’un engagement couronné de succès depuis plus de 25 ans. La boutique est en effet tenue par des adolescents de la région en Semestre de motivation (SeMo).
Dans le quartier de la Planchette à Aigle, le restaurant La Dent de Midi, récemment ouvert à tous et géré entièrement par des jeunes en Semestre de motivation, est une autre initiative inspirante à découvrir (www.ladentdemidi.ch).
23 La gendarmerie de la cure 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

23

Le poste de gendarmerie
Les voies du Seigneur sont impénétrables

Route de Leysin 1, 1863 Cergnat, www.police.vd.ch, horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 7 h 30 à 12 h et de 13 h à 17 h.
De la gare CFF d’Aigle, train ASD jusqu’à Le Sépey, puis bus TPC 175, arrêt Cergnat-Église.
Lorsque les locaux de la gendarmerie de Leysin sont devenus désuets, il a fallu trouver un nouvel endroit. En 2014, le choix s’est porté sur une magnifique cure, classée bâtiment historique, située à côté de la plus vieille église de la vallée des Ormonts datant du XIIIe siècle.
Le magnifique temple de Vers-l’Église fut consacré en 1456 par l’évêque de Sion Henri Asperlin. Il aurait été reconstruit peu avant sur l’emplacement d’une chapelle dédiée à saint Théodule, qui était une dépendance de l’église de Cergnat. Chaque année de janvier à mars s’y déroule le festival Musique et Neige, qui propose des concerts de musique de chambre.
24 Chalet Caroline et Juste Olivier 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

24

Le chalet de Caroline et Juste Olivier
Un vent de poésie

ACJO, Route de Solalex 84, 1882 Gryon, www.cergnement.ch. Il est possible de louer le chalet sur www.chalet-juste-ici.ch.
De la gare CFF de Bex, train BVB jusqu’à La Barboleuse, puis bus TPC 161 (en été), arrêt La-Barboleuse – Route-de- Bovonne.
Au lieu-dit Cergnement, repose, dans une oasis de verdure, le chalet de Caroline et Juste Olivier. On saisit d’emblée la raison qui les a poussés à faire de ce chalet leur résidence d’été : « M. Olivier verra nos belles montagnes et un pays comme il y en a peu sous le ciel. […] J’espère qu’il s’y attachera […] Je laisserai tout doucement agir cette influence pénétrante des bois, des vents, des montagnes et s’il n’en est pas ému, il ne serait ni poète ni sensible ! ».
À Gryon, le sentier didactique Chemin Juste Olivier permet à la fois la découverte du patrimoine historique de Gryon et celui de l’héritage du poète.
30 En Curnaux 2
© B. Amiguet et M. Voltenauer

30

En Curnaux
Chez les Bonzon, tout est bon!

En Curnaux, 1885 Chesières, tél. +41 (0) 79 206 55 80, www.chezlesbonzon.ch.
De la gare CFF d’Aigle, bus TPC 144, arrêt Chesières – Hôtel-du-Soleil ; poursuivre à pied (10 min).
Janique et Oscar Bozon sont les chevilles ouvrières de plusieurs actions de sensibilisation auprès du grand public. Ainsi, aux alentours de la ferme, une boucle de 3 kilomètres ayant pour fil rouge le thème agro-environnemental permet de se familiariser avec les travaux des agriculteurs de montagne. Ce sentier didactique est accessible aux marcheurs de tous niveaux. Il en va de même de la balade botanique entre le col de Bretaye et Les Diablerets qui traverse une partie de l’alpage de Conche, où le troupeau de la famille passe l’été. L’accroche tient ses promesses : « Chez les Bonzon, tout est bon ! ».
Le sentier didactique de Curnaux commence au centre de Chesières. Pour la visite de l’alpage de Conches et la balade botanique correspondante, suivez les indications du site www.flowerwalks.ch.
31 La Pelouse 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

31

La Pelouse
Un havre de paix… au-delà de toute confession

Route de Chiètres 27, 1880 Bex, tél. +41 (0) 24 463 04 40, www.lapelouse.ch. Il est possible de se promener dans le parc en tout temps. Les célébrations liturgiques ont lieu à 7 h 30 ou 8 h 30 (le dimanche), 11 h 45 ou 11 h 55 (les lundi, jeudi et vendredi) et 18 h 15.
De la gare CFF de Bex, bus MobiChablais 119, arrêt Bex – La-Pelouse.
Dans le parc, tout est mis en oeuvre pour le plaisir des yeux : massifs de rosiers, de rhododendrons, mais aussi prairies maigres bourdonnantes, pergola ployant sous les fleurs, verger et potager de légumes anciens. Il compte aussi des arbres remarquables, dont des séquoias géants, un pin jaune des Rocheuses ou encore un cèdre bleu de l’Atlas.
Sur une colline voisine de celle de Chiètres, à 20 minutes à pied, au coeur d’une châtaigneraie bien préservée, se trouve la tour de Duin, vestige d’un château féodal du XIIe siècle.
32 Le passage des loups 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

32

Le Passage des loups
…et ce n’est pas tout

Col de la Croix, 1884 Villars-sur-Ollon, www.olivier-estoppey.ch.
De la gare CFF de Bex, train BVB jusqu’à Villars-sur-Ollon puis bus TPC 162, arrêt Col-de-la-Croix (desservi de juin à septembre).
Sur un promontoire au col de la Croix, à 1 778 mètres, on peut admirer l’œuvre intitulée « Le passage des loups » (2010) du sculpteur Olivier Estoppey. Sa mise en scène et son emplacement ont fait l’objet d’une longue réflexion avec la commune d’Ollon.
Au sommet du col de la Croix se trouvent d’étonnantes formations de gypses qui, par érosion, façonnent des pyramides que l’on peut découvrir et arpenter de chaque côté de la route.
33 Le Mont dOr 1
© B. Amiguet et M. Voltenauer

33

Le mont d’Or
Le sommet le plus central des Alpes vaudoises

Col de la Pierre-du-Moëllé, 1863 Le Sépey.
De la gare CFF d’Aigle, train ASD jusqu’à Le Sépey ; poursuivre à pied jusqu’au col de la Pierre du Moëllé (2 h 30), puis ascension jusqu’au sommet (1 h 30).
Du haut de ses 2 174 mètres, le mont d’Or offre une belle récompense : son panorama. Au coeur des Alpes vaudoises, c’est le sommet le plus accessible, à pied, pour embrasser d’un seul regard toute la région.
D’origine volcanique, le grès de Taveyanne est une roche sédimentaire arrondie verdâtre, mouchetée de noir et blanc. Utilisée localement pour la construction de murs et la confection d’objets d’artisanat, cette curiosité géologique se retrouve dans les éboulis et le lit des ruisseaux à proximité du hameau.
Photo 014
© Pascal Aymon

34

Les abris militaires
Enfouis dans les rochers

1892 Lavey-Morcles, www.fortlitroz.ch
De la gare CFF de Bex, bus TPC 152, arrêt Pont-de-Nant (juin à septembre), où se trouve le départ de la randonnée.
Sur le parcours de la crête rocheuse qui relie la Petite Dent de Morcles au col de Demècre, 13 cabanes militaires furent construites pour loger les troupes d’infanterie qui assuraient la surveillance des grands ouvrages d’artillerie de Dailly et de Savatan. La plupart ont été démolies ou abandonnées, mais l’abri A 97 (2628 m), situé sur la Grande Vire (côté valaisan) et le long d’un sentier taillé dans le flanc du massif des dents de Morcles, demeure encore parfaitement conservé.
Depuis l’abri A 97, si on cherche plus de confort, on peut rejoindre la cabane de la Tourche pour y passer la nuit et déguster une bonne tarte maison ou une fondue (www.tourche.ch).
35 Le Glacier des Diablerets 2
© B. Amiguet et M. Voltenauer

35

Le glacier des Diablerets
…et ses guides héroïques

Glacier 3000, route du Pillon 253, 1865 Les Diablerets, tél. +41 (0) 24 492 33 77, www.glacier3000.ch.
De la gare CFF d’Aigle, train ASD jusqu’à Les Diablerets, puis bus CarPostal 180, arrêt Col-du-Pillon – Glacier-3000.
Point culminant des Alpes vaudoises, Glacier 3000 offre les plaisirs de la neige à tous et durant toute l’année ! Une vue époustouflante et une montagne d’activités – dont le Peak Walk, unique passerelle entre deux sommets au monde – font de Glacier 3000 un passage obligé.
Au pied de la Quille du Diable, le Refuge l’Espace, qui domine la vallée de Derborence et le plateau d’Anzeinde, est l’un des plus spectaculaires restaurants des Alpes (www.refugelespace.ch).